Maurice de Vlaminck

Maurice de Vlaminck était un peintre français, considéré comme l'une des principales têtes du mouvement Fauve.

Maurice de Vlaminck Maurice de Vlaminck est né le 4 avril 1876 et est décédé le 11 octobre 1958. Avec André Derain et Henri Matisse, Vlaminck est considéré comme l'une des principales têtes du mouvement Fauve, un regroupement d'artistes modernes qui de 1904 à 1908 étaient unis dans leur utilisation de la couleur intense.

Maurice de Vlaminck est né à Paris dans une famille de musiciens. Son père lui a appris tôt à jouer du violon. Vlaminck commence à peindre à la fin de son adolescence. En 1893, Vlaminck étudie avec un peintre nommé Henri Rigalon sur l'Ile de Chatou. En 1894, Vlaminck épouse Suzanne Berly. Le point tournant dans sa vie a été une rencontre fortuite dans le train pour Paris vers la fin de son séjour dans l'armée. Vlaminck, alors âgé de 23 ans, rencontra un artiste en herbe, André Derain, avec qui il se lie d'amitié pour la vie. Lorsque Vlaminck à terminé son service militaire en 1900, les deux ont loué un studio ensemble pendant un an avant que Derain parte faire son service militaire. En 1902 et 1903, Vlaminck a écrit de nombreux romans pornographiques légèrement illustré par Derain. Il peint pendant la journée et gagne sa vie en donnant des leçons de violon et produit des groupes de musiciens la nuit.

En 1911, Vlaminck se rend à Londres et peint. En 1913, il peint à nouveau avec Derain à Marseille et en Martigues. Dans la Première guerre mondiale, Vlaminck était en poste à Paris, et a commencé à écrire de la poésie. Finalement, Vlaminck s'installe dans la banlieue nord-ouest de Paris et il épouse sa seconde femme, Berthe Combes, avec qui il eut deux filles. À partir de 1925 Vlaminck a voyagé dans toute la France, mais continue à peindre essentiellement le long de la Seine, près de Paris. Vlaminck est mort à Rueil-la-Gadelière le 11 octobre 1958.

Deux des peintures révolutionnaire de Vlaminck,
Sur le zinc et L'homme à la pipe ont été peintes en 1900.

Pour les prochaines années Vlaminck vivait dans ou près de Chatou (l'inspiration pour ses maisons de peinture à Chatou) et il peignait aux côtés de Derain, Matisse, et d'autres peintres fauves. À ce moment son application de la peinture et son emploi dynamique des couleurs affiche une influence de Vincent van Gogh. Sur le zinc rappel l'esprit des travaux de Toulouse-Lautrec et ses portraits de prostituées ainsi que les buveurs solitaires. Dans ses paysages, son approche était similaire. Vlaminck a ignoré les détails, avec le paysage devient un prétexte pour exprimer son humeur par la couleur agressive et les coups de pinceaux. Un exemple est Sous bois, peint en 1904. L'année suivante, Vlaminck commence à expérimenter avec la « déconstruction ». Il s’agit de transformer le monde physique en donnant une impression de mouvement. Ses peintures Le pont de Chatou, La seine, Les ramasseurs de pommes de terre et Le verger illustrent cette tendance.